Mariage pas cher : se marier sans se ruiner, c’est possible !

Pas obligé de dépenser sept mille euros pour s’offrir une union digne de ce nom : l’ère est au low cost alors pourquoi pas le mariage aussi ? Voici quelques idées pour des noces à petit prix...

Dans l’intimité

Réduire le nombre des invités semble la première chose à faire pour réaliser des économies ; un mariage en petit comité, avec la famille et les amis proches, c’est de plus en plus apprécié et cela suffit largement pour marquer le coup, non ? Mais pour être sûr de ne vexer personne, il faudra probablement éviter d’ébruiter trop l’événement... et pourquoi pas, ne pas se priver d’une récidive par la suite avec tous ses potes, à la bonne franquette cette fois ?

D’amour & d’eau fraîche

Si le dicton est valable pour les mariés, il l’est moins pour les convives qui risquent de se retrouver l’estomac dans les talons : prévoir un buffet, oui mais comment et à quel prix ? Tout d’abord, avant de se précipiter passer commande chez un traiteur, se renseigner auprès de quelques restaurants : en effet, contrairement aux idées reçues, l’économie n’est pas forcément garantie chez le traiteur par rapport aux prix d’un restaurant familial, qui saura tout autant adapter son menu aux besoins d’une grande tablée et pourra tout à fait proposer des tarifs de groupe intéressants. L’idée d’un barbecue dans une grande maison de campagne est à retenir également : conviviale et avantageuse financièrement, cette solution permet de passer un moment ensemble en extérieur.

Tenue correcte abordable

On peut trouver de très belles robes de mariée dans les dépôts ventes, plutôt que de mettre une fortune dans une robe destinée à être portée une journée. Si c’est le rêve de bien des mariées, cela peut aussi paraître inenvisageable pour d’autres : et comme tout le monde n’en a pas les moyens, il existe la possibilité de louer ou d’acquérir à prix cassés des tenues de mariage, pour madame comme pour monsieur.

Fleurs & Apéro

Plutôt que de dépenser des mille et des cents chez un fleuriste spécialisé, on peut se rendre dans une école d’horticulture : celles-ci proposent souvent des prix intéressants. Lors d’un mariage à l’église, on peut aussi "recycler" les fleurs de la cérémonie et s’en servir pour décorer la salle du repas.

Le vin d’honneur : pourquoi ne pas le confectionner soi même ? D’abord on peut préférer un vin mousseux ou pétillant type Vouvray au sempiternel Champagne, ou préparer une sangria la veille (elle doit macérer au moins une nuit au réfrigérateur) : mettre de côté un pichet sans alcool, pour les enfants, c’est mieux que du soda ! De même pour l’indémodable punch, tout autant apprécié des convives et facile à préparer. En guise d’accompagnement, des feuilletés maison sont faciles à réaliser, on peut même les faire à l’avance et les congeler en attendant : il n’y aura plus qu’à les passer au four le matin du jour J.

Des faire-part éco

Plutôt que de les faire imprimer sur papier vélin aux bordures dorées, on peut éditer des faire-part électroniques sur Internet afin de les e-mailer à ses invités. Par ailleurs le blog de mariage, très à la mode en ce moment, est aussi un moyen simple et efficace de tenir les intéressés informés.

En arrière saison

Se marier hors du boom des mariages, c’est à dire à un autre moment qu’entre mai et septembre, permet d’économiser sur certaines prestations car les fournisseurs, moins sollicités, seront plus enclins à "faire un prix" : planifiez donc votre union en hiver, ça peut être intéressant, et c’est aussi romantique de se tenir chaud en lune de miel que de se dorer la pilule à deux, vous ne croyez pas ?

Se faire belle

Pour cela, des salons de beauté comme Sephora proposent des formules "maquillage mariée" à prix raisonnables. Pourquoi sinon ne pas s’apprêter et se coiffer soi même, sur les conseils de sa cousine esthéticienne ou de sa maman ?

Cet article vous a plu ? Faites-le savoir !

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : n49k998bpa